Types psycholiques, Fonctions supérieures et inférieures selon Carl Gustav Jung


  • La fonction supérieure est celle qui nous permet d'etre le plus naturel.

  • La fonction inférieure nous rend maladroit, mal a l'aise. Nous sommes rarement en phase avec elle. Cette fonction reste en retard lors du processus de differenciation.

  • L'ambiance rend presque impossible le développement simultané de toutes les fonctions psychologiques. Elle favorise le renforcement des fonctions psychologiques qui correspondent le mieux a nos aptitudes naturelles ou qui lui offre le plus sûr moyen de succès.

  • Le renforcement de certaines aptitudes entraine automatiquement un développement plus faible d'autres. C'est pour cette raison que l'on parle de fonctions supérieures et inférieures. Il n'y a rien de morbide la dedans.Très souvent – c'est presque la règle- nous nous identifions plus ou moins complètement à cette fonction privilégiée, que l'on développe aussi le plus parfaitement. C'est là l'origine des types psychologiques.


Retourner au billet présentant les types psychologiques.

Retourner au billet sur les fonctions supérieures et inférieures.



Revenir à l'accueil

3 commentaires:

ariaga a dit…

Je crois que j'ai oublié d'enregistrer mon commentaire alors je me répète au risque de faire écho. Je disais que j'aimais la manière simple et presque familière dont vous présentez les fonctions. C'est du bon travail !

B. a dit…

Merci, ça va droit au coeur !

ariaga a dit…

Le débat n'a pas l'air de s'organise autour de mon premier essai de "contribution" sur mon blog. Les junguiens dorment ?